Le dictionnaire du MMA

 Kimura, Cutting, Highkick, Spawl, ... Les arts martiaux mixtes sont remplis de mots aux sonorités anglophones, japonaises et brésiliennes. Ces termes techniques prouvent la complexité du MMA et permettent de percevoir toute la profondeur de cette discipline fascinante ! 

Vous souhaitez en apprendre d'avantage sur le lexique des mots employés pour parler de Mixed Martial Art ? Vous êtes au bon endroit !

Lexique MMA Le dictionnaire des arts martiaux mixtes tous les termes techniques

 

Lexique des Arts Martiaux Mixtes

A ---------------------

All American : En MMA, on parle de All American pour un combattant qui a fait de la lutte au plus haut niveau dans la ligue américaine. Très concrètement, on parle de All American pour un lutteur qui a fini dans les 8 premiers de sa catégorie de poids lors d'un tournoi national.

Amenée au sol : Comme son nom l'indique, il s'agit d'amener l'adversaire au sol via différentes techniques de grappling existantes. Dans certaines disciplines, l'amenée au sol est une fin en soi, parce qu'elle permet de marquer de gros points. En MMA, bien que des points soient également accordés aux amenées au sol, ce n'est pas le but final du combattant. En effet, dans un combat d'arts martiaux mixtes l'opposition se poursuit au sol. L'amenée au sol est donc un moyen pour le combattant de poursuivre le fight au sol, dimension du combat qu'il maitrise peut être davantage que son adversaire et lui permettant ainsi de prendre l'ascendant. En anglais le terme employé pour désigner une amenée au sol est takedown.

Anaconda Choke (Étranglement) : Technique de Jiu Jitsu Brésilien qui consiste à faire une triangle avec ses bras autour de la nuque de son adversaire lorsque vous vous trouver face à lui et qu'il est en position ventre vers le sol. Comme de nombreuses techniques dans le milieu des arts martiaux (et particulièrement en Jiu Jutsu) son nom fait référence à un animal. Ici en l'occurrence c'est l'anaconda, le plus grand serpent du monde qui vit en Amazonie et qui est réputé pour étouffer ses proies grâce à sa force colossale.

Ankle Lock (Clé) : Clé de cheville.

Armbar (Clé) : Clé de bras qui consiste à agir dans le sens opposé de l'articulation du coude de l'adversaire pour le faire abandonner. L'armbar est forcément réalisé à l'aide de ses propres bras pour exercer une pression et s'execute dans une position bien précise (synonyme : Juji Gatame). 

Arm Triangle Choke (Étranglement) : Connu en français sous le nom d'Étranglement Bras-Tête, c'est une technique de Jiu Jitsu Brésilien qui consiste à étouffer l'adversaire en formant un "triangle" avec ses bras autour du coup de l'adversaire. 

Armlock (Clé) : Clé qui consiste à exercer une pression sur le bras de l'adversaire dans le sens opposé à l'articulation du coude pour le faire abandonner. Armbar et Armlock ne sont pas tout à fait la même chose. En effet, un Armbar est un Armlock dans la mesure où il s'agit d'une clé de bras. Mais dans la catégorie des Armlocks on trouve d'autres techniques qui agissent sur l'articulation du coude. C'est notamment le cas du Scarf Hold.

 

B ---------------------

Background : Lorsque l'on parle d'un combattant de MMA, il arrive de parler de son background pour évoquer l'expérience qu'il a accumulé dans une discipline par le passé. On parle notamment de "bagages techniques". En effet, le MMA est (grossièrement) composé de 3 phases de combat : le striking, la lutte et le combat au sol. Un combattant d'arts martiaux mixtes peut donc avoir un passé dans une discipline qui implique l'une de ses 3 phases, auquel cas on parle de background. Exemple : Israel Adesanya possède un gros background de Kickboxeur puisqu'avant de se mettre au MMA, il avait déjà une énorme carrière en Kickboxing.

Brawl : Se traduit en français par "bagarre". Dans le MMA, un brawl est un échange de frappes entre deux combattants qui cherchent coute que coute à mettre KO l'adversaire. Cela conduit donc généralement à faire de larges crochets et de lourdes frappes en négligeant quelque peu les déplacements et d'autres aspects du combat.

Brawler : Combattant adepte des brawls. Il base donc son style de combat sur des phases comme décrit ci-dessus. On traduit cela en français par "Bagarreur" 

Bantamweight : Signifie Poids Coq en français et désigne la catégorie des moins de 135 lb c'est à dire -61,235 kg

Bulldog Choke (Étranglement) : Étranglement sanguin grâce au bras enroulé autour de la gorge de l'adversaire. Celui qui exécute un Bulldog Choke se trouve sur le côté de son adversaire voire légèrement en arrière.

 

C ---------------------

Choke : Signifie étranglement. C'est un terme que l'on retrouve dans le nom de beaucoup de techniques (différents types d'étranglement)

Clinch : Phase de corps à corps initiée par au moins un des deux combattants (parfois les deux). Lors d'un clinch, la proximité entre les deux corps empêche les combattants de frapper avec toute l'amplitude du mouvement ce qui réduit la force de coups comme les coups de poings. Cela permet néanmoins d'utiliser d'autres armes comme les coups de coudes ou de genoux. En MMA, à la différence du Muay Thai ou du Kickboxing, il est possible d'enchainer sur une tentative d'amenée au sol.

Cutting : Processus qui consiste à perdre du poids rapidement (principalement de l'eau) pour "faire le poids", c'est à dire être pesé en dessous de la valeur limite de la catégorie. C'est une pratique qui a été rendu populaire par les compétiteurs en lutte, discipline dans laquelle le poids influe grandement sur la force, l'endurance, la pression, ... Mais c'est également un processus compliqué voire dangereux s'il est mal réalisé ou que la masse à perdre est trop importante. Il arrive en effet que le combattant se retrouve très affaibli, parfois proche de la mort pour les cas les plus problématiques.

Cut : "Couper" en français, ce terme peut avoir plusieurs signification suivant le contexte.

  1. Dans le cas de la préparation qui précède un combat, le cut est le fait de procéder à du cutting (cf explication ci-dessus).
  2. Dans le cadre d'un combat, le cut est l'aptitude d'un combattant à "couper" l'aire du combat, c'est à dire cadrer l'adversaire pour l'empêcher d'utiliser ses déplacements et donc, éviter qu'il n'esquive les assauts de frappes.
  3. Peut désigner une ouverture (coupure) généralement au visage. Ces cuts sont dans la plupart des cas causés par des coups de coudes.

Cutman (ou Cut Man) : Il s'agit de la personne chargée d'apporter des soins à un fighter entre les rounds du combat. Le but est de prévenir de certaines blessures, par exemple en appliquant de la vaseline sur les arcades du combattant pour éviter les coupures. Le rôle du cutman est primordial dans la mesure où l'arbitre et le médecin de la rencontre sont en mesure d'arrêter un combat si un athlète est victime d'une blessure trop sévère. De fait, un bon cutman peut clairement sauver un combat voire permettre à son combattant de l'emporter si, grâce à ses soins, il peut limiter l'ampleur d'une blessure.

Chase / Chasser : Lors d'un combat, désigne l'attitude d'un combattant qui avance constamment sur son adversaire en maintenant une certaine pression, et dont le but final est de trouver un KO

Calf Kick : Coup de pied qui consiste à percuter le mollet de l'adversaire (tout du moins une zone en dessous du genou) à l'aide de la partie basse du tibia (étant réputée comme étant la partie la plus solide). On les appelle également parfois Low Low Kicks, en référence aux Low Kicks qui frappent au dessus du genou

Chain Wrestler : Lutteur qui lutte en enchainement. À la différence du Power Wrestler, le Chain Wrestler ne cherche pas nécessairement une projection puissance qui blessera l'adversaire mais préfère construire son jeu petit à petit, en grapillant du terrain et en épuisant l'opposant sur la durée. Le Chain Wrestling se base sur une excellente technique en lutte libre qui permet de prendre l'ascendant dans presque toutes les positions, mais aussi et surtout sur une bonne endurance. Exemple : Khabib Nurmagomedov est un Chain Wrestler

Combat au sol : Désigne le fait de s'opposer à son adversaire en étant au sol. Au sol, la dimension du combat est complètement différente du combat débout. Il est en effet possible de frapper, mais les coups ont souvent moins d'amplitude. Il est cependant possible d'utiliser la large panel de techniques comme les clés (de bras, de cheville, de genou, d'épaule, ...), les étranglements, ... En MMA, le combat au sol englobe donc toute la partie Jiu Jitsu Brésilien / Luta Livre, auquel on ajoute la possibilité de frapper avec ses poings, ses coudes (suivants les cas) et les genoux (suivants les cas).

Contender : Combattant qui figure parmi les meilleurs de sa catégorie (top 15 au minimum) et qui pourrait avoir un titleshot à l'avenir

Combat Libre : Le terme de combat libre (freefight) est l'ancienne dénomination de la discipline que l'on nomme aujourd'hui MMA (Arts Martiaux Mixtes). Si l'on revient à l'origine de ce nom, la pratique était légèrement différente à celle que l'on connait de nos jours : les compétitions n'étaient pas encadrées de la même manière, les catégories de poids n'existaient pas, la durée des combat aussi différait, ... Mais aujourd'hui, on peut dire grossièrement qu'il s'agit d'un synonyme de MMA.

Cross : Traduit en français par "direct du bras arrière", le cross désigne une frappe avec le poing arrière. En effet, lorsqu'on est en garde dans n'importe quel sport de percussion (boxe, muay thai, karaté,...) il y a un poing avant et un poing arrière. Le cross est généralement utilisé dans un enchainement de coups pour faire de gros dégâts. Pour cause, il délivre généralement plus de puissance que le direct du bras avant (Jab) du fait qu'il engage une légère rotation de la hanche pour pouvoir engager cette frappe. Le but d'un cross est bien souvent de mettre KO l'adversaire.

 

D ---------------------

Decision : Lors d'un combat (en MMA notamment mais pas seulement) il existe différentes façons de remporter un combat. Lorsque qu'aucun des deux combattants n'a été contraint d'abandonner et que l'opposition va jusqu'à la fin du temps imparti, c'est aux juges (généralement au nombre de 3) de déterminer le gagnant le plus légitime. La décision des juges se base sur différents critères comme le nombre de frappes significatives, le nombre de takedown, le temps de contrôle, la durée passée au centre de la zone de combat, ... Les juges notent le combat (chacun de leur côté) round par round. Ils donnent 10 points au combattant qui a, selon leur jugement, gagné le round ; et 9 points à l'autre. Il est également possible de ne donner que 8 points au perdant en cas de domination nette et sans ambiguïté. On peut aussi relevé le cas (plus rare) de l'égalité au round qui donne un score de 10 à 10 et même 9 à 9, dans le cas ou un combattant est jugé comme ayant gagné le round (10 à 9) mais qu'il perd un point pour diverses raisons (coup dans les parties, dans les yeux ou autre).

À la fin du combat, les juges font la sommes des points et mettent leurs scores en commun. Notons qu'ils ont chacun leur appréciation du combat et peuvent donc ne pas avoir donné le même score ni même le même vainqueur. 

Il existe 3 types de décision : 

  • Décision unanime (Unanimous Decision) : les 3 juges sont d'accord sur le combattant qu'il donne gagnant. Ce dernier remporte donc le combat par décision unanime.
  • Décision partagée (Split Decision) : deux des trois juges sont du même avis mais le dernier ne l'ai pas. Dans ce cas, le combattant désigné vainqueur par deux des trois juges l'emporte par décision dite partagée
  • Égalité (Draw) : les juges décrètent qu'il n'y a pas de gagnant. Sans rentrer dans trop de détails, il y a plusieurs raison à l'égalité entre deux combattants.

Drill : Désigne le fait de s'entraîner en répétant une technique ou un combo de nombreuses fois. Le but du drill est d'exécuter un mouvement un si grand nombre de fois qu'il fini par être parfaitement assimilé et inscrit dans la mémoire musculaire. Le drill est un procédé particulièrement utilisé en Jiu Jitsu Brésilien et en Muay Thai par exemple.

 

E ---------------------

Ezekiel Choke (Étranglement) : Technique de Jiu Jitsu Brésilien qui peut être effectuée avec ou sans kimono. Cela consiste à étrangler son adversaire depuis la position dite montée (voir Full Mount) ou parfois depuis la garde de l'opposant. Pour exécuter un Ezekiel Choke, le combattant passe un bras sous la nuque de l'adversaire et son second bras sur le cou. Il attrape ainsi son propre poignet en comprime la gorge de l'adversaire. Notons que l'étranglement peut être fait de plusieurs façons différentes, avec ou sans kimono, et peut même être réalisé debout lors d'une phase de clinch en MMA.

 

F ---------------------

Featherweight : Signifie Poids Plume en français et désigne la catégorie des moins de 145 lb c'est à dire -65,771 kg

Fighter : Signifie "Combattant" en anglais.

Flat Footed : Littéralement "pieds plats", cela est employé pour qualifier un combattant qui ne bouge pas beaucoup, qui est relativement statique. Cela ne signifie pas pour autant qu'il est inactif. Seulement il y a des combattants qui ont plutôt un style très dynamique, toujours sur la pointe des pieds pour se déplacer et d'autres qui optent pour un style moins mobile.

Flying (Flying technique) : est dit d'une technique qui est effectuée dans les airs. Exemple : un flying knee (knee signifiant "genou") est un coup de genou sauté. De nombreuses techniques peuvent être faites de cette façon (Flying Spinning Back Kick, Flying Spinning Elbow, ...)

Flyweight : Signifie Poids Mouche en français et désigne la catégorie des moins de 125 lb c'est à dire -56,699 kg

Full Mount : En Jiu Jitsu Brésilien, la full mount ou mount (position montée en français) désigne le fait qu'un combattant soit en appui sur le torse de son adversaire alors que ce dernier est sur le dos. Cette position permet de contrôler l'adversaire qui est dos au sol en appuyant sur ses hanches, ses épaules, ... C'est une position dite dominante.

 

G ---------------------

Garde : Ce terme peut avoir plusieurs significations. On en dénombre 3, qui correspondent chacune à une des 3 phases qui composent le combat libre (Striking, Lutte et Combat au sol).

  1. En striking (Pieds-Poings) : désigne la position dans laquelle se trouve un combattant qui fait face à son adversaire, position qui doit permettre de réagir à un assaut ou d'en initier un. Cela consiste à mettre un pied devant l'autre, à tourner légèrement son buste pour éviter les attaques frontales et mettre les bras généralement en hauteur, au niveau du visage, pour bloquer les coups. S'il existe des standards d'une garde efficiente, il n'en demeure pas moins que chaque combattant possède sa propre façon d'être en garde : certains écartent plus les jambes, d'autres les ont davantage fléchies ou d'autres encore ont les bras plutôt bas.
  2. En lutte : désigne là encore une position qui se prête au combat. Le lutteur a les jambes fléchies, un pied devant l'autre, le buste en avant, les hanches légèrement en arrière et le bras devant. Le but de la garde en lutte est de pouvoir contrer une offensive adverse, qu'elle vise les jambes ou le haut du corps, mais aussi de pouvoir attaquer.
  3. Au sol (Jiu Jitsu Brésilien / Luta Livre) : désigne la position que possède un combattant lorsqu'il est sur le dos et tient son adversaire entre ses jambes. À la différence du striking ou de la lutte, au sol les deux combattants ne peuvent pas être tous deux simultanément en garde. Contrairement au apparence, la garde est une position plutôt dominante car celui qui est en dessous (en garde) peut contrôler plus aisément l'autre.
  4. En MMA : le MMA étant une composition de ses trois phases, la notion de garde évolue au cours du combat suivant la phase dans laquelle se trouve les combattants.

Gi : Le Gi désigne le kimono que portent les pratiquants de Jiu Jitsu Brésilien. Il est fort semblable à celui des les judokas mais est souvent plus robuste et de différentes couleurs. Par extension, le Gi peut aussi désigner la pratique du Jiu Jitsu avec Kimono à la différence du No Gi (ou NoGi) qui se pratique sans kimono.

GOAT (Greatest Of All Time) : Signifie "le meilleur de tous les temps". C'est une expression qui est donc employée pour désigner le meilleur combattant de tous les temps dans une discipline précise. Évidemment, il appartient à chacun de déterminer qui est le GOAT et bien que certains noms reviennent souvent, il n'y a pas de consensus concernant le meilleur combattant de MMA que l'histoire ait connue.

Voici une liste des noms qui sont le plus souvent évoqués en tant que GOAT en MMA : Georges St-Pierre, Jon Jones, Anderson Silva, Fedor Emelianenko, Khabib Nurmagomedov, Demetrious Johnson.

Remarque : le terme de GOAT peut également s'employer aux autres sports de combat (boxe anglaise, kickboxing, muay thai, lutte, judo, ...) mais également en dehors du monde du sport (dans le musique par exemple).

Ground and Pound : Le ground and pound est le fait de frapper son adversaire avec ses poings lorsque celui-ci se trouve sur le sol, que ce soit sur le ventre, sur le dos ou sur le flanc. Le ground and pound évoque une certaine domination. En effet, on emploie plutôt ce terme lorsque le combattant frappe depuis une position avantageuse comme la position montée (Full Mount), le contrôle latéral ou bien lorsque l'adversaire tombe au sol (après avoir subit un coup par exemple). Dans ce dernier cas, le ground and pound est la continuité des frappes portées lorsque le combattant était debout et sert à mettre un terme à l'opposition.

Grind : Travailler avec acharnement et assiduité pour progresser, pour atteindre le résultat voulu. Grinder implique un caractère de bosseur et laisse présager une certaine difficulté dans l'accomplissement de la tâche.

Grind peut être utiliser dans plusieurs situations :

  1. Dans le cas de la vie quotidienne (entrainement) : cela signifie donc "s'entraîner durement, avec beaucoup d'implication pour construire sa réussite"
  2. Dans le cas d'un combat : cela signifie "construire son jeu avec discipline et patience pour obtenir une position favorable ou aboutir sur une technique en particulier". Exemple : On dit de Khabib Nurmagomedov qu'il grind lorsqu'il harcèle son adversaire avec ses tentatives d'amenées au sol, puis une fois au sol il construit progressivement sa position, pour finalement aboutir sur une soumission. Le tout en faisant preuve de rigueur et sans se précipiter.

 

H ---------------------

Heavyweight : Signifie Poids Lourd en français et désigne la catégorie des moins de 265 lb c'est à dire -120,202 kg.

Highkick : coup de pied circulaire au niveau de la tête.

Hook : Signifie "crochet" en anglais. Hook peut être utilisé dans plusieurs situations :

  1. Crochet en boxe, c'est à dire une frappe circulaire avec le poing. En boxe, les crochets servent de coups puissants souvent au sein d'un enchainement afin de frapper la tempe ou le bas du menton, pour ainsi provoquer un KO. Les crochets peuvent également être envoyé au corps, notamment dans le foie, pour saper la résistance de l'opposant ou, encore une fois, pour trouver un KO.
  2. En Jiu Jitsu Brésilien, le hook (ou crochet) désigne le fait de placer sa jambe et son pied de façon à entraver/contrôler les mouvements de l'adversaire. Il n'y a pas de position spécifique pour placer un crochet mais on peut tout de même noter l'utilisation courante des crochets lorsque un pratiquant de JJB se trouve dans le dos de son adversaire et qu'il place ses pieds sous les mollets de l'adversaire en passant les jambes par dessus ses cuisses. De ce fait, celui qui est dans le dos et qui place les crochets peut empêcher son opposant de se servir de ses jambes correctement.

Heel Hook (Clé) : Signifie "clé de talon". C'est une technique bien connue des pratiquants de Jiu Jitsu Brésilien et de MMA. 

Haymaker : Le Haymaker est une frappe particulièrement prévisible et anticipable qui a pour but de délivrer un maximum de puissance à l'impact. Le haymaker est utilisable et utilisé dans la majorité des boxes, y compris en MMA. L'idée est d'armer le bras arrière bien loin de façon à prendre un gros élan et percuter la tête de l'adversaire pour le mettre KO. C'est une technique qui engage généralement beaucoup de puissance mais qui est très prévisible (pour des combattants aguerris bien sûr) et qui est donc assez facile à esquiver ou bloquer.

Dans les combats de rue, les bastons, ... c'est un type de frappe qui est très courante puisqu'il est assez instinctif (même pour des personnes étrangères au milieu des sports de combat) de vouloir prendre un maximum d'élan pour faire de gros dégâts. Un autre exemple du haymaker c'est lors des foires/fêtes foraines sur lesquelles on peut trouver des machines à frapper. La plupart des gens, pour faire des gros scores, réalisent des frappes similaires au haymaker.

 

I ---------------------

In and Out : Littéralement "dedans et dehors". En striking (en boxe plus particulièrement) on désigne par In & Out le fait de casser la distance pour frapper (in), puis ressortir le plus rapidement possible (out). Le but étant de frapper sans être frappé.

Injury : Signifie "blessure". On peut lire ou entendre ce terme lors d'un combat, ce qui peut pousser un combattant à abandonner, mais également durant la préparation pré-combat, pouvant aboutir au forfait d'un fighter.

 

J ---------------------

JabTraduit en français par "direct du bras avant", le jab désigne une frappe avec le poing avant. En effet, lorsqu'on est en garde dans n'importe quel sport de percussion (boxe, muay thai, karaté,...) il y a un poing avant et un poing arrière. Le jab est généralement utilisé pour maintenir l'adversaire à distance ou pour frapper sans s'exposer à outrance. Pour cause, il délivre généralement moins de puissance que le direct du bras arrière (cross) mais permet de moins s'exposer aux contres de l'adversaire.

Juji Gatame : Clé de bras, synonyme de Armbar (voir "Armbar" pour plus de détails).

 

K ---------------------

Kimura (clé) : Technique de Jiu Jitsu qui consiste à maintenir le bras plié de l'adversaire et d'y appliquer une torsion en l'encerclant grâce à nos bras. Le but étant d'amener le bras dans le dos de l'adversaire pour le faire abandonner et ainsi le soumettre (voir Soumission). Cette technique est très appréciée dans les milieux du grappling et du MMA. À l'origine, elle portait le nom de ude-garami mais en 1951, Helio Gracie (la famille Gracie étant à l'origine du Jiu Jitsu Brésilien) affronte le judoka Masahiko Kimura (considéré comme le meilleur judoka de son temps). Kimura remporte le combat en soumettant Gracie via ude-garami. Dès lors, cette technique sera souvent désignée par le nom de Masahiko Kimura et finira par devenir le terme employé en Jiu Jitsu Brésilien et en MMA.

KO (Knockoutou Knock Out) : Dans les sports de combat, le KO désigne le fait de "faire sortir du combat" l'adversaire en le mettant dans un état d'incapacité physique grâce un un coup. Le KO est l'une des diverses manières de mettre un terme à un combat et de remporter la victoire, et peut être une perte de connaissance temporaire.

KD (Knockdownou Knock Down) : Pour vulgariser, un Knockdown est un "demi-KO". Il faut distinguer au moins deux cas d'emploi du terme Knockdown :

  1. En boxe (boxe anglaise / boxe pieds-poings) : cela consiste à sonner son adversaire et le mettre au tapis sans pour autant que le combat soit achevé. En effet, si le combattant victime de ce coup se relève dans les 10 secondes qui suivent, le duel se poursuit. Remarque : certaines règles font mention d'un nombre maximum de knockdowns "tolérés". Par exemple, au bout de 3 knockdowns consécutifs l'arbitre peut décider d'arrêter le combat.
  2. En MMA : puisque le combat au sol est autorisé dans les arts martiaux mixtes et qu'il en est une partie intégrante, il est rare que le combat soit interrompu aussitôt que le combattant est mis au tapis (sauf si le KO est sans ambiguïté auquel cas l'arbitre peut s'interposer rapidement). De ce fait, un knockdown en MMA est le fait d'être sonné et envoyé au tapis mais de parvenir à se résister à l'adversaire, soit en se relevant rapidement, soit en le contrôlant au sol. 

 

L ---------------------

LightweightSignifie Poids Léger en français et désigne la catégorie des moins de 155 lb c'est à dire -70,307 kg.

Light-HeavyweightSignifie Poids Lourd-Léger (ou mi-lourd) en français et désigne la catégorie des moins de 205 lb c'est à dire -92,986 kg.

Lutte : Sport de combat dit de préhension, c'est à dire discipline au corps à corps qui regroupe un large panel de techniques dont l'objectif est de maitriser, déstabiliser, immobiliser, projeter au sol son adversaire. Il existe un nombre incalculable de styles de lutte à travers la planète puisque l'on trouve systématiquement une forme de lutte dans chacune des civilisations modernes et antiques. Cette pratique sportive, probablement la plus ancienne au monde, a émergé de part la nécessité de se défendre au corps à corps, de maitriser une personne hostile et pose les briques des systèmes de combat développés dans une optique de bataille. Cela dit, on peut noter 2 grandes catégories de lutte sportive à l'heure actuelle : la lutte libre et la lutte gréco-romaine

  • Lutte Libre : La lutte libre autorise les attaques sur le haut du corps et celles sur le bas du corps (jambes et pieds). Le but ultime de la lutte libre est de mettre l'adversaire au sol et de l'immobiliser 2 secondes sur le dos pour mettre un terme définitif au combat et ainsi être victorieux (cela s'appelle le "tombé"). Cela dit, il se peut qu'un combat ne mène finalement pas vers cette issue si les deux lutteurs parviennent à éviter le éviter le tombé. Dans ce cas, un système de points a été élaboré. Ainsi l'arbitre et les juges attribuent des points à chacun des combattants tout au long du combat en fonction des techniques effectuées et des positions prises. Si à la fin du temps imparti aucun des deux lutteurs n'a trouvé le tombé, le vainqueur est celui qui a accumulé le plus de points. Notons également qu'un écart de 10 points (ou plus) avant la fin du combat met un terme au duel et octroie directement la victoire au lutteur qui a cette avance significative. On parle dans ce cas de supériorité technique.
  • Lutte Gréco-romaine : À la différence de la lutte libre, la lutte gréco-romaine n'autorise que les attaques sur le haut du corps de l'adversaire et seuls les bras peuvent être utilisés (cela exclut donc les balayages et autres crochetages de jambes). On considère généralement que la lutte gréco-romaine, bien que très technique, accorde plus d'importance à la force brute que la lutte libre étant donné la restriction du champ d'action.
  • En MMA : La lutte désigne la phase de corps à corps entre les deux combattants. Celle-ci permet toutes les techniques de la lutte libre. Cependant, les règles étant différentes, le lutte en MMA s'en voit impactée. Il n'est par exemple pas possible de gagner par tombé (immobilisation). Il faut aussi noter que durant la phase de lutte, il est toujours possible de frapper l'adversaire y compris au sol, mais également d'effectuer des soumissions (étranglements et clés) ce qui change la donne. En effet, certaines positions appréciées en lutte libre deviennent ainsi risquées voire dangereuses. On parle donc de lutte adaptée au MMA.

 

 

M ---------------------

MiddleweightSignifie Poids Moyen en français et désigne la catégorie des moins de 185 lb c'est à dire -83,915 kg.

Middlekick : Coup de pied circulaire envoyé au niveau du torse de l'adversaire (sous les épaules, au dessus des hanches).

 

 

N ---------------------

No Fight : On parle de No Fight lorsque un combattant refuse l'affrontement en prenant de la distance, en fuyant son adversaire ou en ne cherchant pas à créer la moindre action. Par abus de langage, on peut parler de No Fight pour discréditer un combat qui nous parait décevant du fait de la relative inactivité des combattants. 

No Gi (voir Gi) : À l'inverse du Gi, désigne de fait de pratiquer le Jiu Jitsu Brésilien sans Kimono (généralement en short/tshirt).

 

 

O ---------------------

Omoplata(clé) :L'omoplata est une technique de Jiu Jitsu Brésilien connue et appréciée par les pratiquants. Cela consiste à plier le bras de l'adversaire et d'y appliquer une torsion de façon à l'amener dans son dos, le tout grâce à nos jambes. Pour vulgariser, l'omoplata est semblable à une Kimura, mais réalisée avec les jambes.

Overhand : Le overhand est une frappe du poing arrière qui est armée assez loin derrière l'épaule et qui trace une courbe en arc de cercle pour généralement frapper la tête de l'adversaire. C'est une technique qui dégage beaucoup de puissance mais qui est plus lente est davantage prévisible qu'un jab ou un cross par exemple. En MMA, les overhands sont fréquemment utilisés surtout dans les grosses catégories de poids où la puissance de frappe est telle, qu'un coup peut éteindre l'opposant. Certains combattants en ont d'ailleurs fait leur "marque de fabrique" : c'est le cas de Derrick Lewis ou Francis Ngannou par exemple, deux combattants particulièrement puissants.

 

P ---------------------

Pound for pound (parfois noté P4P) : Littéralement "poids pour poids", c'est une expression employée pour désigner le meilleur combattant d'une discipline, toute catégorie de poids confondues. Cela tient compte des accomplissements du combattant, des performances mais également de l'adversité rencontrée. Actuellement, en janvier 2021, le combattant classé n°1 Pound for Pound à l'UFC est Khabib Nurmagomedov, devant Jon Jones. Cela ne veut bien-sûr pas dire que Khabib battrait Jones si les deux hommes s'affrontaient (Khabib combat en -70kg alors que Jones est bien plus lourd, en -93kg). Cela signifie qu'en matière d'accomplissements, de domination, ... Khabib est le meilleur combattant si on prend en compte toutes les catégories. Évidemment, comme pour le terme de GOAT, la notion de Pound for Pound est subjective et chacun peut avoir un avis différent.

Power Wrestler (voir Chain Wrestler): Littéralement "Lutteur en puissance", c'est une expression employée pour parler d'un lutteur (ou combattant de MMA) qui utilise sa lutte dans le but de causer un maximum de dommages à l'adversaire. Un power wrestler cherche généralement des projections et amenées au sol avec un maximum d'amplitude et de force pour sonner le fighter adverse. Dans le cadre du MMA, le fait de lutter "en puissance" est beaucoup plus fatigant que le chain wrestling, c'est pourquoi les power wrestlers sont généralement moins actifs que les chain wrestlers. En effet, au vu de la dépense énergétique que cela entraîne, un power wrestler tentera moins de Takedowns qu'un chain wreslter

Prospect : prononcé "prospet" en français et "prospecte" en anglais, il s'agit d'un terme désignant un jeune combattant prometteur (jeune en carrière, pas forcément en âge même si les deux sont souvent corrélés) qui pourrait prétendre à de grands résultats à l'avenir.

 

Q ---------------------

 

 

R ---------------------

 

 

S ---------------------

Sprawl : Technique défensive en lutte, grappling et MMA qui consiste à contrer un takedown en reculant subitement ses jambes. En effet, dans toutes les disciplines qui comprennent les techniques de corps à corps, il est courant qu'un combattant veuille saisir une ou deux jambe(s) de son adversaire pour le projeter au sol. Face à cela, la technique la plus courante est de jeter ses jambes en arrière pour se dérober et ainsi éviter de se les faire saisir. De fait, le corps est entrainé vers l'avant ce qui permet de "s'écraser" sur le combattant qui tente le takedown. C'est cela qu'on nomme sprawl.

Slam : Signifiant "claquer", "heurter" en français. Le slam consiste à projeter violemment l'adversaire au sol. Plus qu'une amenée au sol, le slam est une frappe à part entière qui vise à sonner l'opposant voire le mettre KO. Le slam est fréquemment employé lorsqu'un combattant est pris dans un triangle choke en soulevant l'adversaire du sol puis en l'y reposant violemment, dans le but donc de le sonner et de se libérer.

Setup (Setup une technique) : 

Soumission

Striking :

Split Decision

Stand Up

Superman Punch : technique de boxe qui consiste à frapper avec son poing d'une façon bien précise : le combattant lance sa jambe arrière vers l'avant, comme pour simuler un coup de pied frontal, mais au lieu de cela il rabat subitement la jambe en arrière pour créer un déséquilibre vers l'avant, et profiter de cette impulsion pour envoyer un coup de poing avec le bras du même côté que la jambe qui a été lancée. Cela permet de surprendre son adversaire et de frapper relativement fort étant donné l'élan du poing.

 

T ---------------------

Takedown : Peut être traduit par amenée au sol en français. Exécuter un takedown consiste à mettre l'adversaire au sol via différentes techniques, suivant ce qui est autorisé dans la discipline en question. En MMA, le terme takedown regroupe donc toutes les différentes amenées au sol qui existe, que ce soit des technique de lutte, de judo, de sambo, de jiu jitsu, ... On peut ainsi en noter quelques unes : single leg, double leg, balayge, ippon-seoi-nage, ...

Tapout (ou Tap Out) : 

Titleshot : Traduit par "combat pour le titre" en français. un titleshot est un combat entre deux fighters qui met en jeu un titre de champion. Celui qui gagne le combat devient le champion de la catégorie en question. L'expression obtenir un titleshot signifie donc obtenir une chance de devenir champion, d'affronter le champion actuel.

TKO

Triangle Choke (clé) : 

 

U ---------------------

Underdog : À l'inverse du favori, l'underdog est le combattant dont la cote de victoire est la plus élevée car plus improbable selon les bookmakers. Pour faire simple, l'underdog est le combattant qui est vu "perdant" avant le combat.

 

V ---------------------

 

 

W ---------------------

WelterweightSignifie Poids Mi-Moyen en français et désigne la catégorie des moins de 170 lb c'est à dire -77,111 kg.

 

 

 

X ---------------------

 

 

Y ---------------------

 

 

Z ---------------------

 

 

BONUS/EXPRESSIONS

 

Ce lexique n'est pas exhaustif, le nombre de mots en relation avec les arts martiaux mixtes étant très élevé. Si vous souhaitez apporter une modification à ce dictionnaire du MMA (ajouter un terme ou changer une description) n'hésitez pas à nous contacter.

Rejoins la tribu !