août 20, 2020

Un gros event avec en main event une trilogie entre deux légendes du MMA

Ce weekend, la firme martiale américaine organisait le 252ème événement numéroté à l’UFC Apex (sa salle privée dans le Nevada), une fois de plus à huit clos.

Au programme de la soirée :

  • Junior Dos Santos affrontait Jairzinho Rozenstruik en poids lourd.
  • En co-main event, la pépite Sean O’Malley s’opposait au redoutable Marlon Vera.
  • Et en main event, Stipe Miocic et Daniel Cormier s’affrontaient pour la troisième fois avec en jeu, le titre des poids lourds détenu par Miocic.

 

Junior Dos Santos vs Jairzinho Rozenstruik : la puissance a parlé

Dos Santos fait un bon début de combat en exécutant des déplacements efficaces et trouve quelques coups durs, notamment en overhand. Rozenstruik, bien que moins actif, maintient la pression physique rien que par sa présence dans la cage. Au second round, Rozenstruik percute violemment JDS avec un enchainement dont la dernière frappe, un gros cross du bras droit, propulse le brésilien au tapis. Quelques coups de plus en ground and pound et l’arbitre stoppe le combat. Jairzinho Rozenstruik s’impose donc par TKO au second round, lui conférant ainsi un palmarès de 11 victoires pour une défaite.

 

 

‘Sugar’ Sean O’Malley vs Marlon ‘Chito’ Vera : une blessure décisive

Le jeune prodige américain combattait pour la troisième fois en quelques mois seulement. Cette fois-ci contre le fighter Equatorien Marlon Vera. Déjà très populaire, O’Malley cherchait à gravir une marche de plus vers le sommet de la catégorie des poids coq en venant à bout de son adversaire du jour. Cela commence bien pour ‘Sugar’ qui est en réussite avec son striking. Mais ce dernier se blesse au pied à environ deux minutes de la fin du 1er round. Difficile de savoir s’il s’agit d’une fragilité due à une ancienne blessure ou bien du résultat du travail en lowkicks de Vera. Quoiqu’il en soit, ‘Chito’ remarque rapidement que son adversaire est diminué physiquement, et le projette au sol à 30 secondes de la fin de la reprise. L’Equatorien, connu pour sa hargne, fait pleuvoir une rafale de poings et de coudes qui force l’arbitre à séparer les deux hommes, faisant de Marlon Vera le vainqueur du combat par Ko Technique.

 

 

Stipe Miocic vs Daniel Cormier : la trilogie qui restera dans les annales

Le 17 août 2019, Stipe Miocic récupère sa ceinture de champion des poids lourds de l’UFC des mains de Daniel Cormier qui l’avait battu un an plus tôt. Une victoire dans chaque camp à l’issue de deux combats, le titre de nouveau accroché à la taille de Miocic, l’UFC prévoit une dernière rencontre pour départager les deux champions. C’est ainsi que Daniel Cormier et Stipe Miocic s’affrontent pour la 3ème fois, en main-event de l’UFC 252.

Les deux fighters échangent de puissants coups, Cormier use de sa lutte pour tenter de renverser l’américano-croate, mais Miocic s’accroche solidement à son titre de champion. Plusieurs eye pokes (doigts dans les yeux) se joignent à la partie. Ils sont tous deux réprimandés mais le combat continue. Au final c’est Stipe Miocic qui s’impose par décision au terme des 5 rounds, conservant ainsi sa ceinture et gravant un peu plus sa légende dans les mémoires des fans d’arts martiaux mixtes.

 

Quelle suite pour la catégorie heavyweight ?

Suite à cette défaite, Cormier annonce sa retraite comme prévu (âgé de 41 ans, il devait s’agir de son dernier combat). Naturellement, nous sommes amenés à nous demander qui sera le prochain à avoir le droit à un titleshot.

D’une part Francis Ngannou semble le contender numéro 1 au titre heavyweight. Pour cause, il a littéralement lavé toute la division en un temps record. Ngannou avait déjà eu sa chance pour le titre en janvier 2018. Il avait affronté Stipe Miocic et c’était incliné par décision unanime. Une revanche entre Stipe Miocic et Francis Ngannou ferait actuellement sens.

D’autre part, les rumeurs de monté en poids lourds de Jon Jones semble laisser présager un tout autre adversaire. En effet, Jon vient de faire savoir qu’il abandonnait son titre des lourds-légers pour monter d’une catégorie et partir à la conquête du titre des poids lourd que possède donc Miocic. Hélas, Jones, n’en ai pas à son coup d’essai en matière de communication, cela fait plusieurs années qu’il parle de cette fameuse montée, sans jamais la mettre en application. Jusqu’à maintenant en tout cas.

Alors, Jones montera-t-il chez les lourds pour défier le roi des heavyweights ? Ngannou aura-t-il le droit à sa revanche ? L’avenir nous le dira.

 

Pour aller plus loin :


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Rejoins la tribu !