juin 29, 2019

Si vous vous intéressez de près comme de loin aux arts martiaux mixtes, vous n’avez pas dû passer à côté de cette info qui est relayée par de nombreux médias depuis quelques jours : le MMA devrait être normalisé et légalisé en France très prochainement.

En prime, la ministre des sports Roxana Maracineanu nous donne une date : le 1er janvier 2020. De fait, dès 2020 le MMA existera officiellement en France comme discipline sportive amateur et professionnelle.

Concernant la structure, le MMA sera rattaché à l’une des 5 fédérations candidates de sports de combat ou arts martiaux déjà existantes dans notre pays. Celles-ci sont : la fédération de muay thaï et kickboxing, la fédération de lutte, la fédération de judo, la fédération de karaté et la fédération de boxe française.

 

Naturellement, la question que beaucoup se posent et à laquelle nous tenterons de répondre est la suivante : Quels seront les impacts de la reconnaissance officielle du MMA ?

Premièrement, il sera possible de pratiquer le MMA dans un cadre compétitif. En effet, jusqu’alors, il était possible d’exercer les arts martiaux mixtes à l’entrainement, au sein de clubs spécialisés. Cependant, il était impossible d’organiser des compétitions de MMA sur le territoire français. Par conséquent, de nombreux sportifs de haut niveau étaient obligés de s’expatrier afin de se rapprocher des lieux de compétition. Ainsi, dès le 1er janvier 2020 nous pourrons envisager des championnats de France de MMA mais aussi et surtout l’arrivée de gros événements organisés par des ligues internationales d’arts martiaux mixtes telles que l’UFC.

Deuxièmement, cela entrainera une nette amélioration des conditions d’entrainement. Effectivement, les athlètes pourront s’exercer en toute légalité, dans des clubs officiellement agréés et dans un pays qui reconnait l’existence de la pratique. Cela peut paraitre anodin, mais il s’agit d’une réelle avancée.

Conséquence du point précédent, on assistera probablement à un changement des mentalités qui s’opérera progressivement. Le MMA pourrait alors ne plus être perçu à tort comme une pratique barbare sans règle, mais bien comme un sport de combat complexe et réglementé. Avec cela, nous pourrions assister à une démocratisation des arts martiaux mixtes et une augmentation du nombre de pratiquants en France. Le rayonnement à l’international des sportifs français serait alors bien plus impressionnant qu’aujourd’hui (à noter que malgré le statut actuel du MMA en France, les français ont d’ores et déjà de très bons résultats à l’international).

Il en découle également un aspect économique non négligeable. La professionnalisation des combattants d’une part, les retombées financières d’événements comme l’UFC Paris d’autre part, mais aussi le développement et la professionnalisation des clubs et structures en France, aucun doute que la légalisation du MMA est une aubaine pour l’économie française.

Attention cependant, bien qu’il s’agisse d’un énorme pas en avant jusqu’alors jamais entrepris, nous ne sommes pas à l’abri d’un changement soudain de direction avec par exemple, un changement de gouvernement ou tout du moins du ministère des sports.

 

Quoiqu’il en soit, les enjeux colossaux, les avantages indéniables, les pressions exercées par les pratiquants de MMA et l’atmosphère actuelle sont de bon augure pour la légalisation officielle des arts martiaux mixtes dans l’hexagone.

Chez Primal Tribute, nous avons toujours été acteurs de ce mouvement et continuerons de l’être à notre échelle. Le MMA est une discipline magnifique, infiniment complète et complexe (dans le bon sens du terme) qui nécessite un lot de compétences très large et que nul autre sport ne saurait égaler (technique, tactique, force, endurance, explosivité, agilité, équilibre, souplesse, réactivité, …).

Le MMA est l’incarnation même des valeurs que prône notre marque et s’inscrit dans notre vision des choses : le combat est ancré au plus profond de notre nature humaine.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Rejoins la tribu !