décembre 11, 2018

Samedi 8 décembre à Toronto avait lieu l'UFC 231 opposant Max Holloway (champion featherweight) à Brian Ortega (challenger invaincu en 14 combats).

Cet événements était très attendu par la communauté des fans de MMA. Et pour cause, l'affrontement promettait d'être sensationnel. Et cela tombe bien puisque de la sensation nous en avons eu !

C'était une opposition intense au cours de laquelle les deux hommes se sont livrés un guerre acharnée en se rendant coup pour coup. Holloway a fait du Holloway, fidèle à lui même il n'a cessé de frapper son adversaire au visage et au corps avec de redoutables enchaînements de poings. Ortega de son côté joue le jeu de son adversaire et fait preuve d'une incroyable faculté à encaisser les coups. Néanmoins, sa stratégie trouve sa limite au terme de la 4ème reprise. En effet c'est une véritable pluie d'impacts que le champion en titre impose au challenger. C'est alors qu'à l'inter-round, aux vues de l'état d'Ortega (son visage en particulier), le médecin donne son verdict et décide d'interrompre la rencontre. Si tout le monde s'accorde sur le fait que l’hawaïen a encore une fois était foudroyant grâce à son striking, la déception est présente quant au gameplan d'Ortega. Effectivement, l'as de la soumission n'a pas combattu sur son terrain de prédilection. Manque d'opportunité, redoutable takedown defense d'Holloway, envie de montrer son niveau en boxe, ... Les raisons de cette stratégie sont assez floues. Pour l'heure, il semble probable qu'Ortega soit dispensé de combattre pendant plusieurs mois afin de récupérer (environ 5 mois). Ainsi nous lui souhaitons un don rétablissement.

Bilan : Holloway prouve qu'il est le patron de la catégorie featherweight, Ortega se donne à un véritable spectacle en pieds-poings mais déçoit sur le plan stratégique en n'usant pas de son arme principale à savoir la maîtrise du sol. 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Rejoins la tribu !